Eduardo Lizalde, le poete du Mexique

“Le tigre est une figure fascinant depuis les temps bibliques jusqu’à la phase actuelle et je ne pense qu’il y ait un écrivain qui n’a jamais mentionné le tigre. Le tigre est l’image de la mort, de la destruction, et en outre, de la beauté; c’est seulement un instrument métaphorique.” Eduardo Lizalde.

Aujourd’hui, 14 juillet, est l’anniversaire de notre cher et admiré poète mexicain Eduardo Lizalde!

Je vais à rendre un hommage à Eduardo Lizalde, jour de son anniversaire!

Eduardo Lizalde est né à Mexico le 14 juillet 1929.

Eduardo Lizalde est un grand poète et académique mexicain.

Sa pseudonyme est “le tigre” par l’apparition de récurrent de cet animal dans son ouvrage poétique,
écrite à cet égard sous l’influence de Jorge Luis Borges et William Blake, mais aussi par ses lectures infantiles de certaines narration de Kipling et Salgari.

Depuis qu’il était un enfant, Eduardo Lizalde approché du monde merveilleux de la littérature.

Leur premier contact a été avec les romans de Kipling (où où trouvé à la figure du tigre) et ultérieurement, à 12 ans, s’est approché les lectures de Émilie Zola, William Blake, Honoré de Balzac et Rainer Marie Rilke.

Quand Eduardo Lizalde avait 18 ans, a commencé à publier ses premiers petits poèmes.

Eduardo Lizalde est entré à l’Académie mexicaine de la langue le 24 mai 2007.

Eduardo Lizalde est un grand passionné de l’ opéra.

A été conducteur (avec le grand savant et érudit Ernesto de la Peña, avec qui a eu une grande amitié) du programme “Operomanía” dans le canal TV UNAM, le canal culturel de l’Université nationale autonome du Mexique, un extraordinaire programme consacré à l’opéra. Son but était de faire connaître, soutenir et promouvoir la culture de la opéra.

Ensemble, Eduardo Lizalde et Ernesto de la Peña, ont eu magnifiques programmes qui ont commenté opéras célèbres comme “Le Nozze di Figaro”, “Fidelio”, “Andrea Chenier”, “LES CONTES D’HOFFMANN”, “Don Carlo” et “Don Giovanni”.

Le propre Eduardo Lizalde a étudié chant et de la composition de l’école nocturne du Conservatoire national au temps qui étudiait littérature à la faculté de philosophie et des lettres de l’UNAM.

Et en mots de Ernesto de la Peña, un des meilleurs et plus beaux poèmes de Eduardo Lizalde est “Troisième Tenochtitlan”.

Son travail a été reconnu avec le prix Xavier Villaurrutia, le National de poésie Aguascalientes, la bourse Guggenheim et une médaille d’or de la trajectoire comme écrivain accordée par l’Institut national de beaux-arts, entre autres distinctions.

Outre l’opéra, Eduardo Lizalde est amateur au bon vin et les fromages.

Joyeux anniversaire à Eduardo Lizalde!

Jacqueline

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s